mer.

10

oct.

2018

Colloque CRIAVS Rennes

Programme et inscriptions :

http://www.criavs-centre.fr/hors-region/item/452-colloque-criavs-subir-n-est-pas-consentir-rennes-12-10-2018

 

jeu.

04

oct.

2018

Congrès Violences sexuelles à Luxembourg /// 15 et 16 novembre 2018

Le Centre Pierre Janet, le Centre Hospitalier de Luxembourg et l’unité de recherche en santé publique EA 4360 APEMAC organisent un congrès sur les violences sexuelles pour saisir toute la complexité d’une problématique à l’actualité brûlante.

 

http://centrepierrejanet.univ-lorraine.fr/2017/12/04/congres-violences-sexuelles-a-luxembourg-15-16-novembre-2018/

 

mer.

26

sept.

2018

Ecole de criminologie de Montréal ouvre un poste

Fiche de poste
L'école de criminologie de Montréal ouvre un poste en « jeunesse, déviance et intégration sociale» / «Youth, Deviance and Social Integration».
CRI-1_affichage_Poste_prof_francais_fina
Document Adobe Acrobat 64.7 KB

jeu.

06

sept.

2018

Colloque : Subir n'est pas consentir

Nous avons le plaisir de vous communiquer le programme du 6e colloque du Centre de ressources régional sur les auteurs de violences sexuelles  « Subir n’est pas consentir », qui se déroulera le vendredi 12 octobre 2018 au Centre cardio-pneumologique – Amphithéâtre de Labarthe au CHU Pontchaillou de Rennes.

Bulletin d'inscription
Bulletin d'inscription avec convention.d
Document Microsoft Word 42.0 KB
bulletin d'inscription avec règlement pa
Document Microsoft Word 668.2 KB
Programme du colloque
Programme 6e colloque.pdf
Document Adobe Acrobat 2.0 MB

dim.

08

juil.

2018

Etats généraux Psy Radicalisation

Programme
programme EGpsy 03-07.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB

jeu.

31

mai

2018

50 ans de Criminologie Printemps 2018, volume 51, no 1

50 ans de Criminologie

Printemps 2018, volume 51, no1

Ce numéro a été préparé sous la direction de

Chloé Leclerc et Vincent Larivière

Pour consulter les articles du numéro

 

Numéros à venir: 

 

Geste suicidaire : approche sociohistorique, passage à l'acte et prise en charge, Volume 51, numéro 2, automne, 2018

Sous la direction de Jean-François-Cauchie, Patrice Corriveau et Isabelle Perreault

 

Les proches des personnes judiciarisées : expériences humaines et connaissances carcérales, Volume 52, numéro 1, printemps 2019

Sous la direction de Sandra Lehalle

jeu.

10

mai

2018

Colloque de l'Association internationale des criminologues de langue française

Du 3 au 5 juin 2018, le XVIème Colloque de l’AICLF se tiendra à l'UNIL sur le thème : Penser et pratiquer la criminologie au-delà de nos (in)différences

Programme colloque AICLF
AICLF.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB

sam.

05

mai

2018

Colloque Le mineur victimes de violences

Argumentaire et programme
Argumentaire JEI 2018.pdf
Document Adobe Acrobat 145.2 KB
PGRM-JE-FINAL-3.pdf
Document Adobe Acrobat 130.8 KB

dim.

04

mars

2018

Colloque La motivation de la peine

Programme
Programme Motivation peine.pdf
Document Adobe Acrobat 1.2 MB

lun.

19

févr.

2018

Colloque Justice Restaurative

Programme
ProgColloqueJR.pdf
Document Adobe Acrobat 373.3 KB

lun.

19

févr.

2018

Assemblée générale AFC : 26 mai 2018

Chère adhérente, cher adhérent,

 

L´Assemblée générale (AG) de l´Association Française de Criminologie (AFC) se tiendra le samedi 26 mai 2018 à Paris et vous y êtes chaleureusement convié(e)

 

Elle sera l´occasion de discuter des grands axes d´action de l´AFC pour les mois et années à venir, donc votre avis nous intéresse.

 

La journée sera aussi marquée par une conférence autour de la thématique "Criminologie, sexe et pénal" dont vous trouverez une présentation synthétique en pièce-jointe.

 

Vous recevrez ultérieurement, en plus de l´invitation formelle, davantage         d´informations sur les horaires, le lieu et le nom des intervenantEs à la conférence, ainsi que sur l´ordre du jour de l´AG.

 

N´hésitez pas à réserver le 26 mai pour l´AFC  auprès de : pdecarpes@yahoo.fr

 

 

Pour le bureau de l'AFC

Pascal Décarpes - Secrétaire général de l´AFC

Argumentaire Criminologie, sexe et pénal
Document Adobe Acrobat 54.7 KB

ven.

05

janv.

2018

Mois du polar à Neufchâtel-en-Bray (76)

mar.

03

oct.

2017

Programme et inscriptions au 38ème Congrès Français de Criminologie - Ou en est la France avec la criminologie ? 30 novembre et 1er décembre 2017

Avec le soutien du Centre de Droit Pénal et de Criminologie de l’Université Paris Nanterre et de Criminocorpus

Programme complet et inscriptions
AFC Congres - programme.pdf
Document Adobe Acrobat 219.8 KB

 

 

Les difficultés de la criminologie à trouver sa place en tant que telle en France, dans le monde universitaire, le milieu de la recherche et au sein des institutions pénales mais plus largement dans la définition des politiques publiques liées aux questions de sécurité ne sont pas récentes. L’objet de ce congrès sera donc de mettre au clair, en mobilisant plusieurs perspectives (historique, sociologique, politique, philosophique, etc. …), ce qui peut expliquer cette situation, les conséquences qu’elle a pu générer, puis d’examiner comment la situation pourrait évoluer.

 

On aura compris que ce travail se situe dans la foulée de la conférence de

consensus sur la prévention de la récidive de février 2013 et repose sur le fondement essentiel qui y avait présidé : celui selon lequel les politiques pénales doivent être définies à partir des savoirs disponibles au sujet des causes ou du sens de la délinquance et des réponses à y apporter en particulier dans un cadre multidisciplinaire. Le phénomène en lui-même de ce malentendu’ concernant la place de la criminologie en France se traduit par plusieurs réalités qu’il conviendra de circonscrire avec précision, en s’employant ensuite à en identifier les causes pour enfin examiner comment le dépasser et donner leur juste place à ces savoirs.

 

Ce colloque recouvre donc trois objectifs :

 

1. Faire le point sur ce qui permet de comprendre pourquoi la France a « un

problème » avec la criminologie et mieux identifier la nature de ce problème, ses causes, et ses conséquences.

 

2. Comment faire en sorte dans les années qui viennent que ce blocage soit

dépassé de telle sorte que les politiques pénales mais aussi les politiques publiques en amont et en aval des institutions pénales et pénitentiaires soient irriguées par les savoirs dans ce domaine ?

 

3 Mieux cerner ce que nous essayons de promouvoir à l’AFC : une criminologie d’émancipation par rapport à une criminologie de gestion ou sécuritaire

 

Toutes les actrices et acteurs (professionnels, associations) de la justice pénale, de la prévention spécialisée, de l’aide sociale, de la prise en charge sanitaire et psychologique de personnes placées sous main de justice, etc . les formateurs et étudiants qui s´inscrivent dans ces thématiques sont également invités à soumettre une proposition de communication.

 

Comité scientifique

Marie Sophie DEVRESSE, professeure, Université de Louvain

Virginie GAUTRON, maitre de conférence, Université de Nantes

Bruno GRAVIER, médecin chef HP Lausanne

Elizabeth JOHNSTON, présidente du Forum Europeen (sous réserve)

Richard RECHTMAN, psychiatre et anthropologue, EHESS

Marc RENNEVILLE, directeur de Criminocorpus

Marc TOUILLER, maitre de conférence, Université Paris Nanterre

Anne WYVEKENS, directrice de recherche au CNRS

 

ainsi que :

Philippe POTTIER (AFC), ancien Directeur de l’Ecole Nationale de l'Administration Pénitentiaire

Alain BLANC (AFC), ancien Président de cour d’assises

 

Le texte complet de l'appel à communication
AFC Colloque 2017_Appel à communication.
Document Adobe Acrobat 425.4 KB
0 commentaires

dim.

01

oct.

2017

Colloque 7 et 8 novembre 2017

programme colloque SCMR.pdf
Document Adobe Acrobat 454.2 KB

jeu.

24

août

2017

Conférence AFC avec Chris Trotter le 11 septembre 2017 (18h-21H)

L’AFC accueillera Chris Trotter pour une conférence-débat de trois heures, avec plusieurs temps réservés aux échanges.

 

Ancien éducateur dans le secteur de la justice des mineurs et en milieu pénitentiaire pour adultes, l’australien Chris Trotter a rejoint l’Université de Monash en 1991. Il est l’auteur de nombreuses recherches et de six ouvrages sur les pratiques efficaces auprès des publics « involontaires » ou « contraints ». Son travail, qui lui vaut une réputation internationale, a montré que la qualité de la relation établie avec les personnes suivies est au moins aussi importante que le contenu et les méthodes utilisées. Il est le principal artisan des Core Correctional Practices (CCP), un ensemble de pratiques auxquelles il est conseillé de former les professionnels pour obtenir de meilleurs résultats en matière de réduction de la récidive : qualité de la relation, exercice de l’autorité légitime, « modelage pro-social », « clarification des rôles », « résolution de problèmes », …

 

Date et lieux

 

lun. le 11 septembre 2017

18:00 – 21:00 

 

Palais de Justice de Paris

4, boulevard du Palais 

75001 Paris

 

Inscriptions en ligne : 

https://www.eventbrite.ca/e/billets-conference-debat-de-lafc-avec-chris-trotter-37224765275 

 

ven.

02

juin

2017

Vendredi de l'AFC - Pratiques en probation et soutien au désistement - 16 juin 2017 (18h-20h)

 

Dans le prolongement de la conférence de consensus relative à la prévention de la récidive, l'Association Française de Criminologie vous propose de poursuivre l'ouverture sur les recherches internationales en matière de probation et leurs possibles déclinaisons en France.

 

Ce "vendredi de l'AFC" sera l'occasion de réfléchir et d'échanger sur le rôle, la place et les méthodes de la probation en faveur du désistement (ou de la désistance) et sur les pratiques dites "efficaces". Ces méthodes concernent directement les personnels d'insertion et de probation, mais aussi tout autre professionnel intervenant dans la prise en charge de personnes condamnées en milieu ouvert.

 

Intervenants

 

Elliot LOUAN, CPIP & Candidat au doctorat en criminologie, École de Criminologie, Université de Montréal et candidat au doctorat Droit-Sciences criminelles, Faculté de Droit de Pau, Unité Jean Pinatel- Sciences criminelles comparées

 

Discutante : Sarah DINDO, Auteure d'une étude réalisée pour la DAP en 2011 et intitulée "Sursis avec mise à l'épreuve : la peine méconnue. Une analyse des pratique de probation en France" 

 

Lieu : Au Criavs, 123 rue de Reuilly, 75012 Paris

Merci de vous inscrire auprès de pdecarpes@yahoo.fr

 

jeu.

01

juin

2017

Freins et leviers de la justice restaurative en France

 

Rapport de la Mission de recherche Droit et Justice auquel ont participé plusieurs administrateurs de l'AFC

 

ABDELLAOUI Sid, AMADIO Nicolas, COLIN Patrick

EHESS/CNRS, Laboratoire CADIS, Laboratoire DynamE (CNRS) Université de Strasbourg, Laboratoire EPSYLON Université de Montpellier III, Laboratoire INTERPSY (EA 4432) UNiversité de Lorraine, Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie-Personnalité-Cognition-Changement social, Université de Grenoble Alpes

 

Retrouvez la synthèse sur le site :

http://www.gip-recherche-justice.fr/wp-content/uploads/2017/05/Rap_JR_FreinsLeviers_Synthese.pdf

 

Résumé

 

En France, la mise en place de modalités d’application de la justice restaurative émerge doucement mais difficilement. Quelques initiatives, largement médiatisées, comme le partenariat entre l’INAVEM et le SPIP de la maison centrale de Poissy autour d’une expérimentation entre détenus et victimes ou les médiations sentencielles ou post-sentencielles dans le cadre du programme européen AGIS, attestent d’un intérêt croissant pour la justice restaurative. Mais ces pratiques, professionnelles et/ou bénévoles, suscitent aussi des débats passionnés car elles questionnent le sens même de la peine, de la place de la victime, de l’infracteur, des groupes sociaux et plus largement du système judiciaire dans ce type de dispositifs.

Ainsi, les craintes exprimées et la multiplication des initiatives hors du cadre judiciaire, rendent nécessaire l’évaluation scientifique de ces pratiques. Cependant, elles questionnent aussi plus largement le dispositif judiciaire actuel et sa capacité à faire une place à cette nouvelle forme de régulation des conflits. C’est notamment pour répondre à ces questions que nous avons élaboré une problématique qui peut se résumer en un objectif général : établir une typologie des logiques et modalités mettant en perspective les freins et leviers de la justice restaurative en France, à partir de leurs conditions de réalisation, mais aussi de leurs impacts sur les acteurs centraux et périphériques.

Cette typologie tient compte de trois postulats méthodologiques correspondant à deux phases d’enquête. Premièrement, les conditions de développement d’une justice restaurative ne sont réunies que si celle-ci s’appuie sur un socle normatif et juridique commun. Sa réussite ne tient pas à la seule interaction qui se joue entre auteurs/victimes, mais à la participation de la communauté judiciaire et sociétale. Deuxièmement, seul un questionnement des pratiques et des valeurs auprès des professionnels permet de dégager des critères et des indicateurs de réussite mais aussi de résistance aux nouvelles pratiques judiciaires. Enfin, la variabilité des pratiques de justice restaurative et leur développement dépendent de plusieurs variables, en particulier d’ordre social, psychologique, juridique et culturel.

La justice restaurative est davantage considérée comme un ressort positif, une plus-value à leurs pratiques existantes. Néanmoins, les freins constatés sont principalement du côté du cadre de référence commun, de la communication générale, de l’accompagnement des acteurs et des conditions de la pratique professionnelle dans une réalisation concrète adaptée à la mise en application de la justice restaurative. Les freins se situent donc au niveau des moyens (humains, temporels, de formation, de partenariat), mais également autour des savoir-faire dans la gestion des émotions durant les rencontres. Les professionnels sont en capacité de pouvoir se projeter dans une pratique future concernant la justice restaurative mais la confiance en eux dans la mise en place d’un programme restauratif dépend du soutien et de l’implication des services et de la hiérarchie en général ainsi que d’une formation commune partenariale visant à limiter les injonctions paradoxales et à renforcer le sentiment de maitrise et d’agir en conformité aux attentes initiales de la justice restaurative. Des propositions concrètes sont formulées en vue de développer des pratiques communes, un langage partagée pour faciliter les échanges entre les services internes/externes et une dynamique de co-construction dans les interactions entre l’ensemble des acteurs concernés.

lun.

01

mai

2017

Vendredi de l'AFC - 12 mai 2017 - L’expérience du Centre de détention de Percé. Intérêt d’un programme spécifique en détention ?

 

L’intervenant écossais ne pourra venir pour des raisons personnelles et nous avons donc modifié la thématique qui j’espère vous intéressera également, en estimant que vous aviez déjà agendé cette conférence-débat et afin que vous ayez tout de même une alternative criminologique proposée par l’AFC (même heure, même lieu).

 

Titre : «  L’expérience du Centre de détention de Percé. Intérêt d’un programme spécifique en détention ? »

 

Il s’agira d’une présentation du programme du PETRAAS, qui fait suite à une mission au Québec, où les deux intervenantEs s’étaient rendus. C’est un programme spécifique AICS (Auteurs d’infractions à caractère sexuel) qui pose d’autres questions, notamment en terme d’organisation.

Il s’agit de réfléchir sur le fait que si l’on construit de nouvelles places de prison, qu’allons-nous proposer qui tiendrait compte de données criminologiques… ? 

 

Avec Sophie BARON LAFORET, Présidente de l’AFC et psychiatre, et Ludovic FOSSEY, Secrétaire Général de l'ANJAP et vice-Président chargé de l’application des peines au Tribunal de grande instance de Paris.

Nous vous invitons à une soirée-débat AFC intitulée :

 

***

 

Initialement prévu :

 

« Entre le modèle Risque Besoins Recéptivité (RBR) et la Désistance : la probation écossaise »

 

Intervenant : Mr John Sturgeon, ancien directeur de probation en Ecosse et aujourd'hui universitaire

Discutant :  Mr Hans Lefebvre, conseiller pénitentiaire d'insertion et de probation au SPIP des Landes

Modératrice : Mme Sophie Desbruyères conseillère pénitentiaire d'insertion et de probation au SPIP de Paris

 

Date et heure : Vendredi 12 mai 2017, 18-20h, 

Lieu : CRIAVS, 123 Rue de Reuilly, 75012 Paris

 

Le modèle écossais de probation tente le "mariage" entre le RBR et la désistance (ou comment a évolué le modèle RBR au fil des expériences). Il s´agit de discuter des expériences de conseiller d´insertion et de probation, notamment dans l´utilisation d´outils d´évaluation, notamment le LS CMI. Sera également questionné: désistance et outils d'évaluation - opposition ou complémentarité ? Hans Lefèvre, discutant, participe à la recherche action PREVA sur l'implantation d'outils d'évaluation dans les SPIP. 

 

Cette soirée-débat s´inscrit dans le cadre des effets long-terme de la Conférence de consensus sur la prévention de récidive de 2013, et de la criminologie d´émancipation développée au sein de l´AFC.

 

***

 

En raison du nombre de places limitées, merci de vous inscrire auprès de : pdecarpes@yahoo.fr

 

0 commentaires

mar.

18

avril

2017

Assemblée générale 2017

Convocation à l’Assemblée générale ordinaire

Samedi 13 mai 2017 de 14h à 17 h

 à Paris au CERIAVSIF , 123 Rue de Reuilly 75012 PARIS

 

Ordre du jour : 

-        Bilan moral

-        Bilan financier 

-        Elections au CA : renouvellement du tiers sortant

-        Perspectives, échanges de pratiques et projets

-        Questions diverse

 

Nous vous remercions de bien vouloir confirmer votre présence auprès du secrétariat de l’AFC, Pascal Décarpes : pdecarpes@yahoo.fr

  

0 commentaires

dim.

12

févr.

2017

Vendredi de l'AFC autour du livre Laetitia de Ivan Jablonka. Interventions et débat en ligne

Retrouvez en ligne les interventions enregistrées lors du dernier Vendredi de l'AFC  .... Cliquez ici

1 commentaires

Twitter AFC

AFC Facebook

ICI