ven.

18

sept.

2020

Hommage à l'historien Dominique Kalifa

Dominique Kalifa, historien des imaginaires sociaux des XIXe et XXe siècles, spécialiste du crime et de la presse nous a quittés le 12 septembre 2020.

 

Une émission hommage lui est consacrée sur France Culture

Participent à cette émission :

 

Michelle Perrot, historienne, professeure émérite d’histoire contemporaine à l'université Paris-Diderot, spécialiste de l’histoire des femmes, de celles des mouvements ouvriers et de la vie carcérale. En 1994, elle a été la directrice de thèse de Dominique Kalifa, une thèse de doctorat sur les récits de crimes dans les années 1900. Par la suite, Michelle Perrot a fréquemment fait participer Dominique Kalifa aux “Lundis de l’histoire”, émission de France Culture. Leurs démarches méthodologiques et leurs objets d’étude ayant de fortes accointances, ils participent couramment ensemble à des manifestations universitaires .

 

Myriam Tsikounas, historienne, professeure à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne où elle dirige le master recherche « Histoire et audiovisuel ». Elle est responsable de la composante « Images, sociétés, représentations » (ISOR) du centre de recherche Histoire du XIXe siècle dont Dominique Kalifa était le codirecteur. 

 

Sylvain Venayre,  historien, spécialiste du XIXe siècle, professeur d'histoire contemporaine à l'Université Grenoble-Alpes. En 2008, il publie avec Dominique Kalifa Le Dossier Bertrand, aux éditions Manuella et soutient son Habilitation à Diriger les Recherches en 2010, intitulée “Aller-retour. Les sensibilités à l'espace et au temps, XIXe-XXe siècles” sous la direction de Dominique Kalifa.

 

Et Anne-Emmanuelle Demartini, professeure d’histoire contemporaine à l’université Paris-XIII. En 2005, elle publie avec Dominique Kalifa, Imaginaire et sensibilités au XIXe siècle : Études pour Alain Corbin, Éditions Créaphis.

jeu.

27

août

2020

Héréditaire - L'éternel retour des théories biologiques du crime

 

 

Julien Larregue éclaire, à travers une enquête sociologique

sur la criminologie américaine, la montée en puissance

des explications biologiques de la délinquance

Depuis les années 1990, un nombre croissant de juridictions pénales

à travers le monde recourent à des expertises prenant appui sur la

génétique comportementale et les neurosciences afin d’évaluer la

responsabilité et dangerosité des auteurs d’actes délinquants. Cette

percée s’observe dans de nombreux pays. Pourtant, malgré cette

diffusion rapide, on sait encore très peu de choses sur le savoir

scientifique qui sous-tend ces expertises judiciaires.

Mêlant des analyses de la littérature et de controverses scientifiques

à des entretiens avec des criminologues, sociologues et

psychologues, Héréditaire retrace le développement historique de la

criminologie biosociale aux États-Unis des années 1960 à nos jours

en montrant comment le destin de ce mouvement est intimement lié

à celui du champ criminologique. L’analyse sociologique permet ainsi

de comprendre ce qui se joue à travers le développement de la

criminologie biosociale : non seulement pour les personnes dont les

déviances sont attribuées à des causes biologiques, mais aussi pour

les chercheurs qui investissent leurs ressources dans ce mouvement.

L’intérêt d’Héréditaire dépasse cependant la question des origines de

la délinquance et intéresse plus largement les recompositions de

l’expertise dans les sociétés contemporaines, et notamment les luttes

de territoire que les professions médicales et judiciaires engagent

fréquemment pour s’arroger le monopole du savoir sur le diagnostic,

la prise en charge et le traitement des problèmes personnels. Car si

les causes du crime sont biologiques tout autant que sociales, comme

le suggèrent les criminologues biosociaux, son traitement pourrait

appeler des solutions médicales tout autant que judiciaires.

 

Julien Larregue est sociologue à l’Institut des sciences sociales du

politique (ENS Paris-Saclay – CNRS). La thèse dont est issu cet

ouvrage a reçu de nombreux prix.

mer.

12

août

2020

XVIIe colloque de l’AICLF

Le XVIIeme colloque de l'Association Internationale des Criminologues de Langue Française se déroulera du 16 au 18 mai 2021 à l'Université d’Ottawa (Canada).

 

Thème du colloque : Production et diffusion des savoirs criminologiques : Enjeux pour les chercheur·es, les praticien·nes et les activistes.

 

Trois axes thématiques ont été retenus :

 

Axe 1 : Fluctuation des frontières et diversification du champ criminologique traditionnel.

 

Axe 2: Réflexion concernant la production et la diffusion des connaissances auprès des différents acteurs.

 

Axe 3 : Responsabilité éthique et politique des chercheurs quant à l’utilisation et la récupération des savoirs produits.

 

Pour plus d'informations :

http://wp.unil.ch/aiclf/colloques/xviie-colloque-2021/

 

Pour soumettre une proposition de communication : 

https://wp.unil.ch/aiclf/colloques/xviie-colloque-2021/appel-a-communications/

 

lun.

03

août

2020

Hommage à Philippe Zoummeroff

 Philippe Zoummeroff est décédé le 27 juillet 2O2O à l’âge de 90 ans. Ce collectionneur curieux et érudit, s’est intéressé à la matière pénale et à la question carcérale, le conduisant à établir une collection privée d’ouvrages et de documents rares relatifs à l’histoire du crime et de la peine.

 

En 2001, en lien avec l’AFC, il a participé à la création et au financement de la

« Bourse Zoummeroff ». Sa volonté était de faire connaître mais aussi de

soutenir concrètement les pratiques innovantes, imaginées en France ou en

toute autre région du monde, avec l'ambition de favoriser une meilleure prise

en charge et réinsertion des détenus. La Bourse Zoummeroff était attribuée tous les deux ans par un jury animé par l’AFC.

 

Philippe Zoummeroff a aussi participé à de multiples rencontres de notre

association et, en lien avec certains administrateurs de l’AFC, il avait aussi à

coeur de partager ses passions. C’est de ces échanges qu’est notamment né le projet de bibliothèque numérique (https://www.collection-privee.org) mettant à la disposition de tous les ressources qu’il avait patiemment rassemblées au fil des années.

 

Philippe Zoummeroff était une personne érudite et curieuse, passionnée et

engagée, amicale et chaleureuse. Il manquera beaucoup à l’AFC, à ses

administrateurs et à ses adhérents.

Communiqué
Communiqué du 3_08_2020.pdf
Document Adobe Acrobat 110.1 KB

mar.

09

juin

2020

Appel a contributions revue criminologie

La revue Criminologie lance un nouvel appel à contribution d'articles pour son numéro qui paraitra à l’automne 2022  et qui portera sur les impacts de la COVID-19 sur les populations judiciarisées et vulnérables et les institutions de prise en charge.

 

Les rédacteurs responsables de ce numéro spécial sont Bastien Quirion (Université d’Ottawa) et Virginie Gautron (Université de Nantes).

Appel à contribution - Numéro Covid 55 (
Document Adobe Acrobat 192.2 KB

mar.

09

juin

2020

Diplôme Universitaire Criminologie-Victimologie

Le DU offre un programme original permettant de réunir deux transdisciplines indissociables, la criminologie et la victimologie, qui sont au cœur des préoccupations sociales actuelles. Elles convoquent le droit, la sociologie, la psychologie, le travail social, la philosophie.

 

La criminologie étudie les actes punissables, les causes sociales et psychologiques qui motivent les transgresseurs, les mesures de contrôle social, la lutte contre la récidive, la réhabilitation des délinquants.

La victimologie est considérée par certains comme une branche de la criminologie, mais elle est élargie aux victimes d’accidents et de catastrophes ainsi qu’à l’accompagnement médico-socio-judiciaire et au traitement des victimes.

 

Ce projet de formation allie, pour la première fois, ces deux disciplines complémentaires, dans la mesure où la délinquance est une cause de victimation et qu’un nombre considérable de délinquants et de personnes présentant des addictions ont été des enfants maltraités sur les plans psychologique, physique ou sexuel.

 

Renseignements et inscription : 

Frédérique Vidal

Tél. : 01 44 39 60 35 

Courriel : f.vidal@icp.fr

 

Consultez le site www.icp.fr 

 

INSCRIPTION

https://www.icp.fr/formations/diplomes/diplomes-universitaires/diplome-universitaire-criminologie-victimologie-142132.kjsp?RH=VF

ven.

05

juin

2020

INHESJ - Les RV de la recherche

À quoi ressemblera le "monde d'après" du trafic de stupéfiants ? Conférence sur l'évolution de la délinquance liée aux drogues en temps de confinement, avec S. Cherbonnier (Police nationale) et T. Colombié (expert).

La  crise sanitaire du Coronavirus et la période de confinement de la  population qui été décidée par le gouvernement ont, au moins durant un  temps, considérablement bouleversé le paysage criminel.

 

Fermeture des frontières, attestations de sorties, multiplication des contrôles, baisse de la demande et de l'offre... la situation a modifié les pratiques des trafiquants et des consommateurs, ainsi que la nature des crimes et délits enregistrés depuis deux mois. Malgré une chute estimée entre 30% et 40% pendant le confinement, le trafic et la revente de produits  stupéfiants ont connu des évolutions remarquables et le marché s’est immédiatement restructuré - parvenant à assurer les 60 % restant. De la même manière, les services de lutte contre le trafic de stupéfiants, et notamment les services spécialisés de la police  judiciaire, ont du s’adapter à cette nouvelle configuration.

 

Quelles sont les conséquences de ces crises sur ces organisations et sur les services de police, à court et long terme ?

 

On en parle "chez vous", avec deux spécialistes du sujet, le mardi 16 juin de 18h à 20h.

 

Accès libre via l'application Zoom.

 

Intervenants

Thierry Colombié, économiste, spécialiste du crime organisé

Stéphanie Cherbonnier, contrôleuse générale de la police nationale et cheffe de l'office anti-stupéfiants

Le débat sera animé par Christophe Soullez, chef de l'ONDRP.

 

Modalités d'accès

Ce Rendez-vous de la recherche aura lieu en distanciel au moyen d'une application de visioconférences (Zoom).

Connectez-vous à la conférence quelques minutes avant en suivant le lien ci-dessous.

 

Lien vers la visioconférence

ID de réunion : 986 4492 9793

mer.

20

mai

2020

Master Interdisciplinaire en Criminologie critique (Université de Lille)

Le Master interdisciplinaire en criminologie critique offre aux étudiants d’entrer dans le champ pluridisciplinaire des connaissances criminologiques. Il ouvre la voie à un enrichissement des compétences professionnelles dans de nombreux métiers relatifs à la justice, à la santé, au travail social et à l’éducation. Il conduit en divers pays à être reconnu professionnellement comme criminologue.

 

Diplôme conjoint en convention avec l’Université catholique de Louvain. Master mention criminologie

lun.

11

mai

2020

Diplôme Universitaire (D.U) « Évaluation et interventions probantes en matière de prévention de la récidive » à l’Université de Lille, en partenariat avec l’Éco

Le contenu de ce DU s’inscrit pleinement dans la continuité du déploiement du RPO1, et plus largement de la mise en adéquation des pratiques professionnelles en matière de prévention de la récidive avec les règles européennes de probation. Il correspond à un besoin de formation autour des connaissances (savoirs) et des compétences (savoir-faire) des professionnels soucieux de mettre en oeuvre une évaluation et des interventions probantes en matière de prévention de la récidive.

dim.

08

mars

2020

Colloque 11 mars 2020

Programme
Programme_JIF_JOUR_PRINT-3.pdf
Document Adobe Acrobat 821.4 KB
Programme_JIF_JOUR_WEB-3.pdf
Document Adobe Acrobat 806.4 KB

mer.

26

févr.

2020

Soirée débat : A la suite du Grenelle sur le sujet, quelles réponses aux violences conjugales ?

L'AFC et l'Ecole nationale de la magistrature vous proposent une soirée débat :

 

Jeudi 12 mars de 18h à 20h

Ecole nationale de la Magistrature,

3 ter quai aux fleurs – 75004 PARIS

Salle n°2

 

Avec :

 

Monsieur Gilles Charbonnier, avocat général, chef du service des politiques judiciaires de la cour d'appel de Paris.

Madame Elen Vuidard, Officier de gendarmerie, exerçant à la Délégation Interministérielle à l’Aide aux Victimes au Ministère de la Justice, administratrice de l'AFC.

Madame Sylvie Leprovost, cheffe de service en Prévention Spécialisée au Havre

 

Le débat sera animé par Alain Blanc, magistrat honoraire, vice-président de l'AFC.

 

Prière de s'inscrire par mail à l'adresse suivante: alain.louis.blanc@gmail.com.

 

lun.

10

févr.

2020

Repenser le travail en prison

Programme et inscriptions :

https://boutique.oip.org/offres/doc_inline_src/719/programme-colloque-travail-prison.pdf

 

lun.

23

déc.

2019

Revue Criminologie : les dernières infos

Le Centre International de Criminologie Comparée (CICC) de Montréal nous informe de la dernière parution de la Revue Criminologie, disponible en ligne en libre accès 😊

 

La criminologie de l’information : état des lieux et perspectives, Volume 52, numéro 2, automne 2019

Sous la direction de Francis Fortin et Olivier Delémont

 

À consulter ici : https://www.erudit.org/fr/revues/crimino/2019-v52-n2-crimino04971/

 

Le CICC lance également un appel à proposition de numéros thématiques.  Les personnes intéressées à diriger un numéro spécial ont jusqu’au 15 avril 2020 pour soumettre une proposition.

 

Détails : https://www.cicc-iccc.org/public/media/files/prod/pubtype_files/11/Criminologie_Appel-a-propositions-de-numeros-thematiques_CICC2.pdf

 

mer.

06

nov.

2019

AFC Conférence-Débat Violences conjugales Vendredi 29 novembre 2019, 17h-20h

Avec des interventions d´autres disciplines et champs professionnels.

Conférence-débat animée par Pascal Décarpes, criminologue, Secrétaire-général de l´AFC·    

 

Intervenante principale : Elen VUIDARD, DIAV, Gendarmerie Nationale : « Constat de la mobilisation des acteurs locaux dans le cadre du Grenelle, état de lieux des pratiques sur le territoire, rientations pour les améliorations, articulations sensibles »  

 

Discutante principale : Isabelle DREAN RIVETTE, magistrat : « La place des magistrats face à cette demande politique ».

 

Discutante AFC : Sophie BARON LAFORET, psychiatre, présidente de l’AFC et d’un CIDFF.

 

Lieu : CRIAVS – Centre ressources pour intervenants auprès d´auteurs de violences sexuelles

Hôpitaux de Saint-Maurice

14, rue du Val D´Osne (entrée orange)

Bâtiment R -Porte R1

94410 Saint-Maurice

http://www.hopitaux-saint-maurice.fr/criavs/2/214

 

 ______________________________________________________________________

 

Comme vous l’avez entendu, le gouvernement a décidé d’un Grenelle sur les violences conjugales. Suite à la prise de conscience du nombre de femmes tuées sous les coups de leur conjoint ou ex conjoint, il a été décidé de mobiliser les pouvoirs publics, et les associations pour faire un état des lieux. Les débats et rencontres qui ont eu lieu doivent alimenter les informations et permettre  des décisions annoncées le 25 novembre 2019, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. 

 

La criminologie, non nommée comme telle, est mobilisée pour analyser ce qui se joue dans ce type de violences, connaître ce qui peut orienter les décisions d’actions de préventions, d’accompagnements des victimes, de suivi des auteurs.

 

C’est un type de violence 

-       qui se joue sur une scène dite « intime » et interroge le droit d’intervention dans la « vie privée », dans un espace privé, de ce qui doit rester secret et ce qui ne peut plus l’être / signalement, plainte à l’hôpital, 

-       la place des protagonistes : auteur, victime, témoins, enfants témoins et co-victimes, silence des témoins, banalisation des conduites violentes au sein de la conjugalité / informations, enquête de victimisation, recherches sur le devenir des victimes, … 

-       qui sollicite police et gendarmerie dans l’intervention immédiate (évaluation du danger, mise en sécurité de la victime) et le dépôt de plainte, orientation et information des plaignant(e)s et des auteurs / formations des professionnels, implications avec des objectifs motivés, 

-       qui mobilise (ou pas) l’action judiciaire : magistrats, avocats 

-       Qui interroge sur la place des acteurs associatifs et publics sur les propositions à faire : hébergement/relogement en cas d’impossibilité de rester sous le même toit, TGD (téléphone grand danger), accompagnement vers l’autonomie dans un parcours de victimes, prévention auprès des enfants

-       qui révèle la disparité du territoire : accès au droit et à l’information des victimes dans les zones rurales, comme leur accès au soin (lieux dépourvus d’UMJ)

-       Sens des décisions judiciaires 

-       Qui convoque le savoir criminologique concernant le(s) profil(s) des auteurs et des victimes ainsi que les facteurs associés au passage à l’acte (processus psychologiques, alcool, situation économique précaire, isolement social). 

-       Accompagnement des auteurs, suivi post-pénal et bracelet anti rapprochement

 

Si aujourd’hui, ces faits ne sont plus qualifiés de crimes passionnels, que savons-nous de ces diverses interventions ? De la place de chaque intervenant ? Des ressources possibles ? Nous pouvons être sollicités sur les territoires dans les démarches à entreprendre (en tant que professionnel, pour un avis, participation à des CLAV, des cellules d’analyse auprès du procureur, pour des formations … ) 

 

Lors du lancement de ce Grenelle, le 3/9/19, le sujet de l’articulation des acteurs, association et gendarmerie, a été flagrant. Quelles sont les bases criminologiques qui participent aux interventions adaptées, celles qui demandent à être diffusées, et bien sûr les recherches menées ou à mener. 

L’AFC a souhaité organiser ce débat, de façon pluridisciplinaire avec des personnes impliquées dans ce Grenelle et porter un regard criminologique sur ce sujet. 

sam.

19

oct.

2019

Semaine de la philosophie

mar.

15

oct.

2019

L'AFC est partenaire du colloque :

Programme du colloque et inscriptions
programme-colloque-67-et-8-novembre-2019
Document Adobe Acrobat 1.2 MB

dim.

13

oct.

2019

Exposition

lun.

30

sept.

2019

Genre et monde carcéral

mar.

17

sept.

2019

Mémoires d’un directeur de prison par Jean-Pierre Ricard

A lire dans la dernière lettre de l'Association des médaillés de l’administration pénitentiaire (AMAP), la présentation de l'ouvrage "Mémoires d’un directeur de prison" par Jean-Pierre Ricard.

 

Jean-Pierre Ricard a dirigé plusieurs établissements péniten- tiaires. Une expérience et un regard singulier qu’il nous fait partager dans son ouvrage (publié aux Éditions du Panthéon).

 

 http://www.enap.justice.fr/sites/default/files/vert_et_amarante_8_juillet2019.pdf

 

dim.

23

juin

2019

Conférence débat

Twitter AFC

AFC Facebook

ICI