Programme et inscriptions au 38ème Congrès Français de Criminologie - Ou en est la France avec la criminologie ? 30 novembre et 1er décembre 2017

Avec le soutien du Centre de Droit Pénal et de Criminologie de l’Université Paris Nanterre et de Criminocorpus

Programme complet et inscriptions
AFC Congres - programme.pdf
Document Adobe Acrobat 219.8 KB

 

 

Les difficultés de la criminologie à trouver sa place en tant que telle en France, dans le monde universitaire, le milieu de la recherche et au sein des institutions pénales mais plus largement dans la définition des politiques publiques liées aux questions de sécurité ne sont pas récentes. L’objet de ce congrès sera donc de mettre au clair, en mobilisant plusieurs perspectives (historique, sociologique, politique, philosophique, etc. …), ce qui peut expliquer cette situation, les conséquences qu’elle a pu générer, puis d’examiner comment la situation pourrait évoluer.

 

On aura compris que ce travail se situe dans la foulée de la conférence de

consensus sur la prévention de la récidive de février 2013 et repose sur le fondement essentiel qui y avait présidé : celui selon lequel les politiques pénales doivent être définies à partir des savoirs disponibles au sujet des causes ou du sens de la délinquance et des réponses à y apporter en particulier dans un cadre multidisciplinaire. Le phénomène en lui-même de ce malentendu’ concernant la place de la criminologie en France se traduit par plusieurs réalités qu’il conviendra de circonscrire avec précision, en s’employant ensuite à en identifier les causes pour enfin examiner comment le dépasser et donner leur juste place à ces savoirs.

 

Ce colloque recouvre donc trois objectifs :

 

1. Faire le point sur ce qui permet de comprendre pourquoi la France a « un

problème » avec la criminologie et mieux identifier la nature de ce problème, ses causes, et ses conséquences.

 

2. Comment faire en sorte dans les années qui viennent que ce blocage soit

dépassé de telle sorte que les politiques pénales mais aussi les politiques publiques en amont et en aval des institutions pénales et pénitentiaires soient irriguées par les savoirs dans ce domaine ?

 

3 Mieux cerner ce que nous essayons de promouvoir à l’AFC : une criminologie d’émancipation par rapport à une criminologie de gestion ou sécuritaire

 

Toutes les actrices et acteurs (professionnels, associations) de la justice pénale, de la prévention spécialisée, de l’aide sociale, de la prise en charge sanitaire et psychologique de personnes placées sous main de justice, etc . les formateurs et étudiants qui s´inscrivent dans ces thématiques sont également invités à soumettre une proposition de communication.

 

Comité scientifique

Marie Sophie DEVRESSE, professeure, Université de Louvain

Virginie GAUTRON, maitre de conférence, Université de Nantes

Bruno GRAVIER, médecin chef HP Lausanne

Elizabeth JOHNSTON, présidente du Forum Europeen (sous réserve)

Richard RECHTMAN, psychiatre et anthropologue, EHESS

Marc RENNEVILLE, directeur de Criminocorpus

Marc TOUILLER, maitre de conférence, Université Paris Nanterre

Anne WYVEKENS, directrice de recherche au CNRS

 

ainsi que :

Philippe POTTIER (AFC), ancien Directeur de l’Ecole Nationale de l'Administration Pénitentiaire

Alain BLANC (AFC), ancien Président de cour d’assises

 

Le texte complet de l'appel à communication
AFC Colloque 2017_Appel à communication.
Document Adobe Acrobat 425.4 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Twitter AFC

AFC Facebook

ICI