Les idées claires : la justice est-elle moins sévère pour les puissants ?

Pour en parler Alain Blanc, ancien président de cours d'assises et vice-président de l’Association française de criminologie, est l'invité des Idées Claires sur France Info.

 

Le lien : https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/droit-et-justice/les-idees-claires-la-justice-est-elle-moins-severe-pour-les-puissants_3074869.html

 

"Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir" écrivait La Fontaine dans Les Animaux malades de la peste. Quatre siècles plus tard, la justice reste-t-elle plus clémente avec les puissants qu'avec les plus pauvres ?

En avril 2017, le tribunal correctionnel de Bordeaux avait condamné à de la prison ferme un homme sans domicile fixe qui avait volé pour 20 euros de nourriture dans un supermarché. Cette peine avait d'autant plus choqué l'opinion publique que quelques mois auparavant, à l'autre bout de l'échelle sociale, l'ancienne ministre de l'Économie, Christine Lagarde, condamnée dans l'affaire Tapie, avait échappé à une peine de prison.

 

Les exemples d'hommes politiques inquiétés mais évitant la prison ne manquent pas : de Jacques Chirac à Jérôme Cahuzac en passant par le couple Balkany. La justice semble plus clémente avec ceux qui gouvernent qu'avec les petits délinquants parfois sous les verrous pendant plusieurs années après un vol de quelques centaines d'euros.

 

Twitter AFC

AFC Facebook

ICI